Traumatologie et Beach-Tennis : Etude épidémiologique concernant 206 joueurs de l’île de la Réunion

Thèse présentée par le Dr Marco Berardi, Mention Très Honorable

Traumatologie et Beach-Tennis : Etude épidémiologique concernant 206 joueurs de l’île de la Réunion

Résumé

Introduction : Le Beach-Tennis est un sport né en Italie en 1978, arrivé en France par l’île de La Réunion depuis le début des années 2000. Il se développe au niveau mondial et national avec une augmentation constante du nombre de pratiquants. Aucune étude traumatologique n’a encore été publiée sur le Beach- Tennis. Nous avons donc interrogé les joueur(se)s pour recenser les blessures liées à la pratique du Beach- Tennis.

Méthode : Nous avons créé un questionnaire sur la base de la traumatologie existante dans les sports de raquette et de plage. Il a été distribué durant trois compétitions et pendant les entraînements durant l’année 2016, sur l’île de La Réunion. Il permettait au joueur de caractériser sa pratique, et décrire les blessures aiguës et chroniques subies au cours des trois dernières années.

 

Résultats : La population était mixte, avec une grande variabilité dans l’ancienneté et le rythme de pratique. Le temps dédié à l’échauffement était insuffisant. 206 joueurs ont recensé 178 blessures. Elles étaient réparties de manière équilibrée entre le membre supérieur et le membre inférieur, et également équilibrée entre blessures aiguës et chroniques. La pathologie chronique était dominée par les tendinites au membre supérieur, principalement le coude et l’épaule. La pathologie aiguë était représentée plus largement au membre inférieur, le plus fréquent étant la pathologie musculaire aiguë (déchirure, élongation). L’Hallux était le siège des blessures aiguës les plus graves : luxations, entorses et fractures. Le risque de blessure au Beach-Tennis était de 1,68 blessures pour 1000 heures de pratique.

Discussion : Cette étude a permis de recenser pour la première fois les blessures liées à la pratique du Beach-Tennis. La traumatologie du Beach-Tennis présente des similitudes à celle du Tennis, comme la pathologie tendineuse chronique du membre supérieur. Le terrain sableux semble préserver l’articulation de la cheville, mais entraîne des entorses de gravité variable des articulations de l’Hallux. Un échauffement allongé et ciblé, associé à une information renforcée sur l’hydratation, distribué dans les structures d’entraînement serait un bon point de départ pour tenter de limiter les blessures dues à la pratique du Beach-Tennis. Cette thèse permet d’envisager de nouvelles études sur la base des interrogations qu’elle soulève.

Mots-Clés :
Beach-Tennis, Epidémiologie, Traumatologie, Ile de La Réunion, Sports de Sable.

Traumatology and Beach-Tennis: Epidemiologic study of 206 players on Reunion Island

Abstract
Introduction : Beach-Tennis is a sport born in Italy in 1978, arrived in France through the Reunion Island since the beginning of the 2000s. It is developing to a global and national level with a steadily increasing number of participants. No trauma studies on Beach-Tennis have been yet published. We have therefore asked the players to identify the injuries related to the practice of Beach-Tennis.
Method : We created a questionnaire based on existing traumatology in racket and beach sports. It was distributed during three competitions and many training sessions during the year 2016, on the Reunion Island. It allowed the player to characterize his practice, and to describe the acute and chronic wounds he had experienced over the past three years.

Results : The population was mixed, with a wide fluctuation regarding seniority and the frequency of practice. The time dedicated to warm-up was insufficient. 206 players have recorded 178 injuries. They were distributed in a balanced way between the upper limb and the lower limb, and also equally balanced between acute and chronic injuries. Chronic pathology was dominated by tendinitis in the upper limb, mainly the elbow and the shoulder. The acute pathology was more widely represented in the lower limb, the most common being acute muscle disease (tear, elongation). The Hallux was the place of the most severe acute wounds: dislocations, sprains and fractures. The risk of Beach-Tennis injuries was 1.68 per 1000 hours of practice.

Discussion : This study identified for the first time the injuries related to the practice of Beach-Tennis. The traumatology of Beach-Tennis has similarities to the one of Tennis, such as the chronic tendon pathology of the upper limb. The sandy ground seems to preserve the articulation of the ankle, but caused sprains of Hallux joints in a varying degree. A longer and more targeted warm-up, combined with enhanced hydration information distributed in the training structures, would be a good starting point in order to limit wounds due to the Beach-Tennis practice. This thesis enables to consider new studies on the basis of the question it raises.

Keywords :
Beach-Tennis, Epidemiology, Traumatology, Reunion Island, Beach Sports

Laisser un commentaire