SOFCOT 2016

SOFCOT 2016

http://www.sofcot-congres.fr/fr/

Bienvenue au 91ème congrès de la SOFCOT !

Le programme de notre congrès s’enrichit chaque année. Nous avons eu 1071 propositions de communications dont 270 ont été retenues….et c’est sans compter les communications de la journée des spécialités. La sélection des communications est un moment difficile, nous faisons appel à des groupes de trois relecteurs par thème ce qui permet à chacun de lire attentivement chaque abstract. Des réunions de synthèse permettent  de partager les difficultés, d’arbitrer  et d’établir un programme définitif. Il y aura 3 symposiums (résultats des prothèses inversées dans les fractures récentes de l’extrémité supérieure de l’humérus, la gonarthrose posttraumatique, les fractures des membres inférieurs de l’adolescent)  et 9 tables rondes, certaines très pointues, d’autres très pratiques et actuelles. Le squelette du congrès reste par ailleurs semblable aux années précédentes mais avec un ordre différent en raison d’un 11 novembre qui est un vendredi.   Le congrès commence donc  le mardi 8 avec un symposium, des tables rondes et la séance inaugurale. Le mercredi  9 sera la journée des spécialités. Les conférences d’enseignement auront lieu le vendredi 11, de même qu’Orthorisq (journée du DPC). La journée des IBODE aura lieu le jeudi ainsi celle des Kinésithérapeutes.

Le thème du congrès regroupe toutes les applications du numérique au service de notre métier. Il va changer dans un avenir plus ou moins proche notre environnement opératoire avec le concept de salle hybride qui réunit en un même lieu la salle d’opération et la salle d’imagerie, permettant ainsi durant l’acte opératoire de disposer d’une imagerie (scanner, IRM ou échographie 4D) et de l’aide des ordinateurs. Le Professeur Luc Soler, Directeur Scientifique de l’IHU de Strasbourg, fondateur de la start-up « Visible Patient » fera une conférence sur le sujet de la chirurgie mini-invasive guidée par l’image, le concept de salle hybride, le patient virtuel, la réalité augmentée, le robot chirurgical etc. Le numérique va également changer notre métier par les possibilités qu’il ouvre sur l’organisation du travail, la collecte et l’utilisation des informations, les implants personnalisés avec imprimante 3D, les logiciels d’aide à la décision, le contrôle qualité avec la tenue de registres, l’utilisation de  big data etc. Il y aura sur les applications du numérique une session de communications, une session des jeunes orthopédistes et une séance professionnelle. Il y aura aussi et c’est une nouveauté, la possibilité de rencontrer des start-ups innovantes sur le sujet et qui seront regroupées parmi les stands des fabricants de matériel orthopédiques.

C’est le Portugal qui est la nation invitée. Nous avons depuis des décennies des relations très étroites avec le Portugal. Les orthopédistes portugais sont très nombreux à participer à notre congrès  et volontiers francophones. Nous leur avons proposé de soumettre des communications et ils participeront à la modération des séances en ajoutant leur point de vue sur le sujet.

La France a subi depuis le dernier congrès une série d’attentats qui a fait appel au savoir-faire et au dévouement de notre profession. Il s’agit pour nous d’une situation nouvelle où des blessures d’armes de guerre se retrouvent massivement et subitement dans nos urgences. Nous avons donc prévu lors de ce 91ème congrès d’ajouter une table ronde avec un premier bilan des blessés de novembre dernier en collaboration étroite avec nos collègues militaires qui ont toujours été des membres très actifs de la SOFCOT. Il s’agit de proposer des règles nouvelles de prise en charge tenant compte des lésions qui sont celles des champs de bataille mais qui se déroulent à quelques centaines de mètres d’hôpitaux très équipés.

Le repas de gala se déroulera à l’Abbaye de Royaumont. C’est un lieu extraordinaire qui nous sera ouvert exceptionnellement pour une soirée de visite et de convivialité.

Le programme de ce congrès montre combien notre société sait s’adapter aux  changements. De purement  scientifique, la SOFCOT est devenue Conseil National Professionnel. Née de la guerre 14-18, elle recherche aujourd’hui les meilleurs traitements pour une nouvelle guerre inédite faite d’attentats et de traumatismes infligés massivement à des civils innocents. Elle relève aussi le défi d’apprivoiser les possibilités nouvelles du numérique et de devenir l’interlocuteur unique des pouvoir publics pour la profession. Et malgré tout cela elle conserve précieusement sa motivation initiale fondatrice : le savoir qui se partage tout au long de l’année avec un temps fort au moment du congrès.

Le congrès est également l’instant de transmettre en toute amitié le témoin aux Présidents suivants : Christian Delaunay pour le CNP SOFCOT et Paul Bonnevialle pour l’Académie SOFCOT. Longue vie à notre SOFCOT, presque centenaire et dynamique à souhait.

Professeur Jean-Michel CLAVERT, Président de l’Académie SOFCOT

Professeur Philippe Hernigou, Président du CNP de Chirurgie Orthopédique